Match contre Firminy


A la mi-temps, la décision a été vite prise...
A la mi-temps, la décision a été vite prise...


Sorti d’une épopée héroïque en Coupe de France achevée au huitième tour (défaite face à Jura Sud Foot 2-0), le FCO Firminy-Insersport était loin d'être inquiet, même si une certaine irrégularité dans les résultats l'empêchait de percer en championnat.
A l'inverse, le FC Corbas, lanterne rouge, est toujours plongé dans la crise, malgré sa première victoire de la saison obtenue à l'occasion des 32èmes de finale de la Coupe du Rhône face au FC Sourcieux, club de première division (1-0).
Les Rhodaniens devaient gagner pour prouver qu’ils vivaient encore. Mais au moment de l’échauffement, une pluie battante s'invitait dans les débats. Dirigeants, délégués et arbitres savaient déjà qu’ils n’allaient pas assister à un match comme les autres...
Sur un terrain annexe présentant un problème de drainage et miné de flaques, Tavares lançait un premier avertissement aux Appelous avec une frappe à ras terre terminant dans les bras de Dolléans (9e).
Bayle, le numéro dix visiteur était attendu et redouté mais c'est Obaton qui alertait les locaux avec un tir en pivot, frôlant le poteau gauche (16e).

Plus de flaques, moins d'actions...

... Devant ce terrain trop dangereux, l'arrêt du match s'imposait
... Devant ce terrain trop dangereux, l'arrêt du match s'imposait.


A la moitié de la mi temps, les maillots et les bas étaient déjà boueux à l'extrême.
Sur un contre, Fettache dribblait Dolléans mais ne parvenait pas à redresser, rattrapé par les défenseurs ligériens (24e). Au moment où les ballons se perdaient ou se voyaient freinés par l’eau, Besson adressait une passe en profondeur à Tavares, qui perdait son duel face au portier visiteur (37e).
Lorsque l'arbitre Monsieur Cuoq sifflait la mi-temps, Alfred Picariello s'était déjà inquiété des possibilités de blessures auprès du délégué régional.
L'arbitre rassemblait les deux capitaines qui donnaient leur point de vue sur l'état de la pelouse mais aussi sur l'éventualité d'arrêter le match. Au bout de dix minutes, dans les couloirs du stade, Monsieur Cuoq annonçait sa décision d'interrompre la rencontre devant une assistance médusée.
Les deux équipes se quittent donc sur un score nul et vierge mais en vertu du règlement, cette rencontre devrait être reprogrammée...

Reportage de Mohamed Braïki


Honneur - 7ème journée (match en retard)
A Corbas - Complexe sportif des Taillis : FC Corbas - FCO Firminy Insersport : 0-0 (interrompu à la mi temps)
Arbitres : M. Cuoq assisté de MM. Pouzols et Oulmi
Terrain : détrempé
Avertissement : Britti (25e) au FC Corbas
FC Corbas : Vignaly, Demier, Britti, Ficadiere (c), Mottet, Besson, Bardini, Pereira, Fettache, Labreche, Tavares - Entraîneur : Jean-François Charbonnier
FCO Firminy Insersport : Dolleans, Trescartes, Tavernier, Thioune, Benoit, El Arroud, Obaton, Lefkir, Badel, Bayle, Bennekrouf - Entraîneur : Alfred Picariello

Les réactions

Pierre Hugo Tavernier (défenseur du FCO Firminy Insersport et joueur au maillot le plus sale)
« Franchement, nous ne pouvions pas continuer, c'était une catastrophe ! J'ai pressenti l'éventualité de l'interruption dès le début car l'état du terrain présentait des dangers évident. Et sur un tacle, une blessure grave est vite arrivée. Chez nous, à Firminy, nous jouons sur un terrain synthétique donc nous ne sommes pas souvent confrontés à ce genre de soucis. Au match retour, je pense que l'on se fera plus plaisir. »

Ted Ficadiere (capitaine du FC Corbas )
« Je ne suis pas d'accord avec cette décision d'arrêter le match. Il aurait mieux valu l'annuler au lieu de nous couper dans notre élan. Le terrain était ainsi dès le début. C'est une situation un peu gag mais dans le fond, cela permet d'éviter des blessures stupides. Au niveau du match, les choses se passaient bien, nous avions la situation en main. »

Dominique Cuoq (arbitre de la rencontre)
« En début de match, les flaques qui se trouvaient d'un seul côté du terrain n'étaient pas si importantes. Le gazon était d'ailleurs au trois quart bon. La décision a été prise avec les deux capitaines qui, sans voir les dirigeants, étaient pour arrêter le match. Ils se rendaient bien compte des risques. Objectivement, ce n'était pas jouable ! »

Aucun événement